l’arboriste grimpeur

L’arboriste grimpeur est issu de la rencontre et de l’évolution de plusieurs méthodes ainsi qu’à des connaissances scientifiques récentes.

Le besoin et le fait de devoir entretenir les arbres ne sont pas nouveaux. Il y a bien longtemps qu’il existe des personnes qui par divers moyens interviennent sur les grands arbres. Dans la première partie du 20ème siècle, les élagueurs comme ils sont fréquemment appelés, n’avaient à leur disposition que peu de moyens pour évoluer dans les hautes couronnes. Une ceinture, une corde, et quelques fois pour le plus grand malheur des arbres, une paire de « grimpettes » (système se fixant à la cheville et muni de griffes qui se plantent dans le tronc et permet son ascension). Ces acrobates devaient faire preuve d’une grande agilité et quelques fois, de témérité pour faire leur travail.

L’arrivée de camions nacelles a été accueillie avec enthousiasme. C’est en effet un moyen rapide et facile d’atteindre de grandes hauteurs. Les tronçonneuses devenant également toujours plus performantes, l’homme était persuadé d’avoir là les moyens idéaux pour intervenir sur les arbres.

Ces avancées technologiques ont été plus rapides que la divulgation de recherches menées dans plusieurs pays au sujet de la biologie des arbres.

Ce n’est véritablement que depuis le début des années 80 que l’on sait réellement comment les arbres vivent et meurent, comment ils réagissent aux blessures, notamment aux blessures provoquées par la taille. C’est notamment grâce aux travaux du professeur américain Alex Shigo, père de l’arboriculture ornementale moderne que les praticiens savent maintenant quels types d’interventions ils peuvent faire sur les arbres et quelles sont les méthodes à éviter.

En résumé, pour être supportées par les arbres, les coupes de taille doivent être du plus petit diamètre possible (maximum 5 à 6 cm pour de grands arbres). Ceci impose aux praticiens d’atteindre les extrémités des branches de toute la couronne. Dans de nombreux cas, l’utilisation d’une nacelle ne permet pas ce travail car elle ne peut pas pénétrer dans la couronne des arbres. De plus, l’accès aux arbres situés dans des parcs ou des jardins n’est pas toujours possible avec de gros véhicules.

La prochaine fois que vous verrez une équipe d’arboristes grimpeurs évoluer dans un arbre, prenez le temps de vous arrêter quelques minutes.

En les voyant évoluer sur les plus grands et les plus vieux organismes vivants présents sur la planète, vous comprendrez pourquoi les vrais passionnés ne désireraient pour rien au monde changer de métier.

Actuellement, le choix d’une entreprise, pour un particulier qui désire faire entretenir ses arbres, peut être très difficile. Le type d’intervention et les prix peuvent être très différents car en effet, le travail proposé n’est souvent pas le même.

Au service de vos arbres